Tout savoir sur le courtage en travaux

À quoi sert un courtier en travaux ?

Le marché du bâtiment est connu pour être particulièrement concurrentiel. Beaucoup de propriétaires le qualifient même de jungle. Comment déterminer les professionnels dignes de confiance et éviter les escroqueries ? C'est pour aider les particuliers à trier le bon grain de l'ivraie que s'est naturellement créée la profession de courtier en travaux. Que vous soyez sur le point de demander des devis pour des travaux de rénovation ou de construction, ou que vous ayez envie de créer votre entreprise en franchise dans le secteur du bâtiment, notre mise au point vous aidera à en savoir plus sur le courtage en travaux.

Le courtage en travaux : origine et définition

Le courtage en travaux est un métier qui, d'après certaines sources, est né au Québec dans les années 1970, mais qui s'est popularisé dans les années 80. L'idée est simplissime : il s'agit de mettre en relation des particuliers ou des entreprises désirant faire réaliser des travaux de tous types avec les meilleurs professionnels pour chaque tâche nécessaire.

Un courtier est un intermédiaire indépendant et neutre qui ne travaille pour aucune des deux parties. Dans la pratique, ses services bénéficient à la fois aux clients qui trouvent la bonne entreprise de bâtiment, et aux entrepreneurs qui sont orientées vers les clients qui leur conviennent. Avec un bon courtier un artisan pourra se constituer une clientèle. C'est la raison pour laquelle un courtier en travaux est généralement payé par l'entreprise et non par le client.

Le processus du courtage en travaux

En prenant contact avec un courtier en travaux, un particulier ou un professionnel devra prendre rendez-vous pour discuter du chantier et, s'il y a lieu, effectuer une visite de l'endroit. Il ou elle posera des questions relatives au budget, aux envies et aux spécificités des travaux. Les deux parties pourront ainsi déterminer ensemble quels corps de métier sont nécessaires pour réaliser les travaux. À l'issue de ces discussions, un “ contrat de mission ” sera établi pour formaliser la demande et les attentes du client.

Dans un deuxième temps, le courtier cherche dans son carnet d'adresses les entreprises et les artisans qui correspondent le mieux aux particularités du chantier. Il prend contact et discute de votre projet, en essayant de négocier les meilleures conditions possibles. Il pourra ainsi vous présenter les devis au meilleur prix au sein d'un projet global.

Les qualités d'un bon courtier en travaux

Un courtier en travaux doit avoir l'expérience du métier. Beaucoup de personnes qui rejoignent les franchises de courtage en travaux comme IlliCO Travaux, Activ Travaux ou La Maison des Travaux sont d'anciens acteurs du secteur du bâtiment.

Le courtier ne peut travailler qu'avec un bon carnet d'adresses : si la base en est fournie par le franchiseur, il est très utile d'avoir déjà son propre réseau. Avec un sens du commerce, une aptitude à l'écoute et une certaine empathie, un professionnel du bâtiment peut certainement rejoindre un réseau de franchises en tant que chef d'entreprise dans le secteur du courtage en travaux !

Derniers articles de la rubrique